A propos

Mes billets sont des "aphatsum"

J'ai jugé utile de partager mes monologues avec vous, histoire de se connecter avec le milieu qui nous entoure et ses occupants. Nous sommes tous dans une même barque dont la destination est définie par chacun comme il l'entend ou comme il le croit. De ma part, tolérant que je suis, je fais partie de ceux qui ont la conviction que la vérité est à chercher en ce sens que personne ne peut prétendre la tenir. Au cours de ce chemin de recherche et de découverte, nous méditons et nous philosophons.
Dans ces écrits que j'appelle mes "aphatsums" (ils me concernent du fait que je parle de moi et donc doivent avoir un nom spécial), je partage des moments ou, comme dans le titre, je donne libre court à des pensées qui commencent sans savoir comment vont terminer, et comme vous le constaterez vous même, par la connexion d'idées on aboutit la majorité du temps à un thème, chose essentielle quand même, sinon on prendrait ce voyage pour une errance complète, ce qui n'est pas mon objectif.
Ces textes prennent à chaque fois des formes différentes, sur certains passage je raconte, sur d'autres, je parle à moi même à haute voix, je vous fais de la conversation et pourquoi pas des discours si vous voulez bien me permettre cet honneur par moments.
Je raconte des souvenirs que je mêle à la réalité avec des échappées incontrôlées. Je vous parle et je vous donne la parole aussi dans mon imaginaire, disons que je vous entends. Quel philosophe l'avait déjà dit? "on vous écoute plus quand vous ne parlez pas".

Pourquoi donc des humeurs? 

Le temps qui coule et évolue vers sa destination, crée un décalage dans nos situations momentanées de vie. Une situation que nous vivons intensément à un moment donné, sans nous rendre compte et sans prendre conscience de la notion de cette entité insaisissable qui est le "temps", un des supports de notre barque de vie, se trouve prise de court au moment où on en prend conscience justement, soit par un événement imprévisible ou un éclair de lucidité soit par un changement brusque. Du coup nos humeurs du moment se trouvent changés forcément, ce qui n'est pas de toute simplicité pour nos sens et notre manière de percevoir le monde et l'environnement, qui se déstabilise le temps de retrouver un nouvel équilibre. Ce qui nous fait réagir chacun à sa manière. 
Il y 'a ceux qui râlent, ceux qui se montrent indifférents parce qu'ils pensent qu'ils maîtrisent les situations, ceux qui ont appris à accepter les choses telles qu'elles sont et de se dire "c'est comme ça".
Je fais partie de ceux qui se laissent aller selon l'instant et la circonstance. Ce sont les extrêmes qui font mal sinon à soi aux autres. L'avantage de la variété et de la diversité dans toute chose est qu'elles nous laisse sur le milieu du chemin, car ne l'oublions pas, nous sommes toujours à la recherche de "La vérité" et que de toute façon, une direction bien prononcée peut nous faire dévier largement de l'objectif (tout comme nous emmener droit vers lui d'ailleurs). Et donc pour éviter les risques, cheminons, tout en restant au milieu de la route.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires ici

Commentaires

N'hésitez pas à commenter. Vous êtes les bienvenus!

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *